Et si vous étiez dyslexique ?

Publié le 6 Octobre 2012

Je vous propose aujourd'hui de lire un texte comme si vous étiez dyslexique. Ce test, utilisé par certains orthophonistes pour faire comprendre aux parents des enfants dyslexiques ce qu'ils vivent, est vraiment une expérience ! Essayez d'aller au bout du texte et vous comprendrez sans doute la difficulté que rencontre les élèves dyslexiques pour comprendre un énoncé ou faire une explication de texte...

A vous de jouer et... Bon courage !

Dans ce livre, Daniel Pennac parle de lui, du professeur qu'il est devenu, du romancier qu'il est, mais surtout de l'élève qu'il était.

« – Pasdepan ique,dansvingt-sixan silpossèderapa rfaitements onalphabet.Ainsiiro nisaitmonpèrep ourdistrairese sproprescraintes.Biendesannéesplustard,commejeredoublaisma terminaleàlapoursuited'unbac calauréatquim'échappaitobsti nément,ilauracetteformule :– Net'inquiètepas,mêmepourlebaconfinitparacquérirdesautomatismes:…Ou,ensept embre1968,m alicencedelet tresenfinenpoche:–Ilt'aurafalluunerévo lutionpourlalice nce,doit-oncrain dreunegue rremondialepo url'agrég ation?

Celaditsansm échancetéparticuliè re.C'étaitnotreformedeco nnivence.Nousavonsas sezvitech oisidesou rire,monpè reetmo i.

Maisreven onsàmesdé buts.Der niernéd'un efratriedequat re, j'ét aisunc asd'espèce. Me sparentsn'av aientpaseul'occasiondes'entr aîneravecmesaînés,dontlascolarité,pou rn'êtrepasexceptionnellem entbrillante,s'étaitdéro uléesansheurt.

J'étaisunobjetdes tupeur,etd estupeurco nstantecarlesannéespassaient sansap porterlamoindreaméliorati onàmo nétatd'hébétu descolaire.

«Lesb rasm'ento mbent»,«Jen'enrevie nspas»,mesontde sexcla mationsfamilières,associéesàd esregardsd'adult eoùjevoisbienque monincapacitéàassimi lerquoiquecesoitcreuseu nabîmed'incréd ulité.App aremment,toutl emondecom prenaitplusvitequ emoi.

– Tuescomplè tementbouché!Unaprès-mididel'annéed ubac(unedesan néesdubac),mo npèremedonnantunc oursdetrigonométried anslapiècequinousser vaitdebibliothèque,notr echiensecouchaendouc esurlelit,derrièrenous.R epéré,ilfutsèch ementviré.–Dehors,lechien,d anstonfauteuil!Cinqminutesplustard,lech ienétaitdenouveausurlelit.Ila vaitjusteprislesoind'allercher cherlavieillecouverturequipr otégeaitsonfauteuiletdesecou chersurelle.

Admirationgénér ale,biensûr,etjustifiée: qu'unanimalpûtassocierunei nterdictionàl'idéeabstraite depropretéetentirerlaconc lusionqu'ilfallaitfairesonli tpourjouirdelacompagniede smaîtres,chapeau,évidemme nt,unaut hentiqueraisonnement!

Cefutu nsujetdeconversationfamil ialequitraversalesâges.Perso nnellement,j'entirail'enseig nementquemêmelechiendel amaisonpig eaitplusvitequ emoi.Jecroisb ienluiavoirmu rmuréàl'oreill e:–Demain,c'e sttoiquiva saubahut,lèche-cul.»

Daniel Pennac, Chagrin d'école, Éditions Gallimard, 2007

Alors ? Qui est arrivé au bout ?

A très bientôt !

Rédigé par Ailite

Publié dans #ailite, #troubles dys, #dyslexie

Repost 0
Commenter cet article