Interview d'un enseignant à domicile dans les Bouches du Rhône

Publié le 24 Septembre 2012

Aujourd'hui, nous vous proposons l'interview de l'un de nos enseignants à domicile, afin de mieux comprendre leur profil et leurs motivations.

Matthieu bonjour, vous êtes enseignant chez Ailite depuis quand et pourquoi avoir choisi AIlite ?

J'ai été recruté par un conseiller pédagogique d'Ailite pour l'année scolaire 2006 / 2007. Je souhaitais devenir professeur particulier à domicile dans les Bouches du Rhône à plein temps car dans la région d'où je venais, c'est un métier connu et reconnu, ce qui n'est pas encore le cas ici.
J'ai donc cherché un partenaire qui pouvait, à la fois, me former réellement à ce métier et me confier des élèves pas trop loin de chez moi !

Ailite correspondait à ma demande : c'est une association qui oeuvre dans toutes les Bouches du Rhône, qui connaît ses élèves, qui n'est pas une grosse machine impersonnelle et qui me proposait une formation régulière sur la dyslexie et les troubles dys.

Justement, en quoi consiste cette formation ?

J'ai pu suivre 3 formations d'une semaine pendant les étés 2010, 2011 et 2012. Le but est de nous apprendre à enseigner aux élèves souffrant de troubles DYS car ce sont des élèves ignorés pour la plupart par les grosses boîtes. Ailite se soucie de ces enfants et propose de les aider "pour de vrai". J'ai donc appris ce qu'étaient les troubles dys, la dyslexie en particulier car c'est la plus répandue, comment et quels sont concrètement les moyens de les aider, ce qui existe aujourd'hui et que nous pouvons expliquer aux parents de nos élèves qui sont souvent perdus.... Bref, nous sommes vriament prêts à donner des cours particuliers à domicile à tous les enfants dys des Bouches du Rhône !

Combien d'élèves suivez-vous avec AIlite et à quelle fréquence ?

Chez Ailite, nous avons la chance de pouvoir travailler avec la Ville de Marseille. C'est-à-dire que la ville de Marseille finance des cours particuliers à domicile aux élèves en difficiulté scolaire mais également en difficulté de vie en général. Je suis donc 4 gamins dans les quartiers Nord de Marseille et 8 autres enfants de primaire, donc 3 souffrant de dyslexie et un de dyspraxie. J'ai donc 12 élèves en tout.

En moyenne, je les suis 3 heures par semaine. Comme ils sont en primaire, nous faisons, pour 7 d'entre eux, des cours d'1h et pour les 5 autres, des cours d'1h30. Nous nous adaptons tout simplement à l'enfant, à sa capacité d'attention et à ses activités extra-scolaires.

Pour les enfants dys, je suis en contact régulièrement avec les instits et l'orthophoniste qui suite l'élève. C'est un véritable travail d'équipe car c'est l'évenir de l'enfant qui se joue !

Merci beaucoup Matthieu de nous avoir consacré ce moment et bonne continuation chez AIlite !

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article